En restant sourd aux revendications du monde du travail, le gouvernement avance à marche forcée afin de satisfaire la politique antisociale du MEDEF.
Il persiste et signe dans sa volonté de casse des droits des salariés, après avoir passé les ordonnances Travail et imposé une nouvelle représentation des personnels et salariés (Comité Social d’Entreprise) qui va encore affaiblir les droits des salariés et de leurs représentants, il s’attaque à l’ensemble des conquêtes de 1936 et de l’après-guerre : les statuts, les conventions collectives, la protection sociale, les régimes de retraites particuliers, le système de santé et l’hôpital, les services publics, le paritarisme, le baccalauréat, les diplômes, les écoles de formation professionnelles,
l’université, etc …

Communiqué Commun 91 - 22 Mars 2018
Communiqué Commun 91 - 22 Mars 2018
communique-commun-91-22-mars-2018.pdf
219.5 KiB
39 Downloads
Détails