3 ans après le rachat des Cars Daniel Meyer par KEOLIS (filiale de la SNCF), la politique contractuelle n’est pas au rendez-vous et ce malgré la forte implantation KEOLIS en Essonne et au-delà, dont 32 lignes assurées par KEOLIS MEYER. Ce 13 avril marquera le début de la grève d’une durée indéterminée.

Combien de Bus sortiront des dépôts d’Avrainville et de Montlhéry ? Un mauvais pari de la direction.

Les salariés avec l’ensemble des organisations syndicales, dont FORCE OUVRIERE, de cette compagnie revendiquent plus de considération et une véritable reconnaissance des sacrifices qu’ils font au bénéfice de KEOLIS. Pour le travail de nuit, le travail le samedi et le dimanche, les compensations sont maigres. C’est 8 millions de voyageurs qui sont transportés chaque année, sur ces 32 lignes, par plus de 200 chauffeurs.

Malgré les 5 réunions de simulacre de « négociations », la direction s’entête. C’est plus de 400 points d’arrêt qui risquent de ne plus être desservis par les bus KEOLIS MEYER. La détermination est réelle et les revendications sont légitimes… un cocktail social explosif.

Le préavis est déposé, il ne reste que quelques jours à la direction pour changer son fusil d’épaule et répondre aux revendications :

  • Prime pour le samedi et le dimanche,
  • Travail de nuit dès 21h,
  • Augmentation des salaires conséquente,
  • Prime panier…

 

Au 13 avril à 00h01…

 

2019-04-10 Communiqué Préavis De Grève Bus KEOLIS MEYER
2019-04-10 Communiqué Préavis De Grève Bus KEOLIS MEYER
2019-04-10-communique-preavis-de-greve-bus-KEOLIS-MEYER.pdf
184.4 KiB
33 Downloads
Détails