La journée de mobilisation et de grève du 22 mars, à l’appel de la quasi-totalité des fédérations de fonctionnaires, a été marquée par un nombre important de rassemblements et de manifestations (140 sur tout le territoire). Ils font suite à ceux des retraités, et aux actions conduites dans de nombreux secteurs, tant dans le privé que dans le public. Toutes ces mobilisations s’inscrivent dans une contestation forte de la politique d’un gouvernement qui entend briser les fondements de notre modèle social.
Après le droit du travail et avant les régimes de retraite, c’est au service public que l’exécutif a décidé de s’attaquer violemment. Les agents de la DGFiP l’ont bien compris, d’autant qu’ils font partie des principaux visés, les missions qu’ils exercent étant attaquées tous azimuts. Ils se sont fortement mobilisés, en même temps que l’ensemble des agents publics.
Avec un taux de grévistes avoisinant les 40 %, chiffre jamais atteint depuis janvier 2009, les personnels des finances publiques ont signifié avec force leur refus de liquidation des services publics et de leur statut !…

Communique Intersyndical 91 Du 26 03 18-1
Communique Intersyndical 91 Du 26 03 18-1
communique_intersyndical_91_du_26_03_18-1.pdf
146.4 KiB
31 Downloads
Détails