Depuis des semaines, une mobilisation massive de lycéens soutenus par les enseignants avec leurs organisations syndicales se développe contre les conséquences de la réforme du baccalauréat et plus particulièrement contre les épreuves d’« E3C » qui doivent être organisées localement et où les notes obtenues compteront à hauteur de 30 % de la note finale du bac.
La désorganisation des épreuves et les inégalités qui en résultent provoquent parmi la masse des lycéens un rejet complet des épreuves d’ « E3C » au point de refuser de composer et d’organiser des blocages pacifiques de leur établissement.
Leur mobilisation est légitime !

Communiqué Commun Des URIF - Répression Version Définitive-1
Communiqué Commun Des URIF - Répression Version Définitive-1
Communique-commun-des-URIF-repression-version-definitive-1.pdf
152.5 KiB
4 Downloads
Détails