Bien avant de pointer au travail, pour la plupart des essonniens, la journée commence dans les transports et finit aussi par là où elle a commencé.
Les bouchons pour ceux qui sont en voiture et les retards suite à des pannes ou autres dans les transports en commun. De nombreuses associations florissantes se constituent pour dénoncer les mauvais traitements subis par l’ensemble des usagers.
Pour l’Union Départementale FO de l’Essonne, il est temps d’investir sérieusement dans le renouvellement et l’entretien des lignes existantes RER B, C et D. C’est une priorité absolue. Le calvaire journalier des salariés obligés de passer par cette épreuve avant de se rendre au travail les excède. Et le soir, il les achève.
Pas assez de places assises, pas assez de trains, trop de retards, trop de pannes… la liste est longue, aussi longue que certains trajets.
Parfois, une idée arrive comme couper la ligne du RER D, pour plus de fluidité… le résultat, c’est l’augmentation des attentes pour prendre une correspondance sur la même ligne.
Pour l’UD FO 91, il est impensable d’augmenter le PASS NAVIGO dans ce contexte d’un service de mauvaise qualité. Et quand on nous parle d’écologie, il faut mettre les moyens pour valoriser les transports en commun de qualité, et par la gratuité notamment.

2020-06-24 Transports Idf
2020-06-24 Transports Idf
2020-06-24-transports-idf.pdf
586.5 KiB
17 Downloads
Détails