Les unions régionales Ile de France (URIF) CGT, FO, Solidaires, FSU, avec l’UNEF et l’UNL exigent la levée immédiate de l ’état d’urgence « sanitaire » qui vient d’être prolongé au moins jusqu’au 10 juillet par ce gouvernement, et qui se caractérise par l’attribution des pleins pouvoir s au gouvernement, ce qui leur permet d’imposer des conditions de reprise dans tous les secteurs au service exclusif d’ un objectif : précipiter la destruction des services publics , accélérer la déréglementation générale , « uberiser » toutes les relations sociales Il ouvre aussi des brèches dans l’Etat de droit et remet en cause de nombreuses protections du droit du travail pour les salarié.e.s.
Les conditions du «déconfinement » ne sont en réalité rien d’autre que la prolongation d’un confinement à géométrie variable adapté aux besoins immédiats du patronat. De ce fait, elles apparaissent de plus en plus aux yeux de l’immense majorité de la population comme des alibis permettant d’atteindre les objectifs poursuivis par ce gouvernement et qu’il n’a pas abandonné pendant la pandémie : casser le droit du travail , museler les revendications , entraver voire de fait interdire l’action syndicale si elle n’accompagne pas les politiques gouvernementales et patronales.

Communiqué Commun Des URIF - Version Définitive (1)
Communiqué Commun Des URIF - Version Définitive (1)
Communique-commun-des-URIF-version-definitive-1.pdf
194.2 KiB
19 Downloads
Détails