Le Conseil National du SNLA-FO a examiné les résultats des élections dites de “représentativité”, tenues en application des lois Fillon de 2008 et 2010, non abrogées depuis, publiés à quelques heures du 1er avril par le ministère du travail
Selon le ministère du travail et les médias, le CFDT deviendrait la 1ère organisation syndicale dans le secteur privé. Cette affirmation est bien l’expression de ces lois antisyndicales : elle n’a aucun sens.
Les confédérations syndicales telles Force Ouvrière, la CGT et même la CFDT ont ceci de particulier, qu’elles représentent l’ensemble des travailleurs dans tous les secteurs d’activité. FO, la CGT et même la CFDT sont ce qu’on appelle des organisations syndicales interprofessionnelles. C’est à dire dans tous les secteurs, privés ET publics. Séparer le privé du public n’a donc aucun sens pour les confédérations.
Il est clair à tout salarié qui combat la loi travail, à tout militant Force Ouvrière et CGT qu’ériger la CFDT en “1ère organisation syndicale” dans le pays, n’est qu’une manoeuvre pour tenter d’opposer une prétendue “représentativité” électorale aux millions de salariés qui, à 16 reprises, ont fait grève et manifesté pour défendre le Code du travail, et pour le retrait puis l’abrogation de la Loi El Khomry-Berger. Il est clair que, pour sa mise en oeuvre, l’Etat a besoin, dans les entreprises, de syndicats et confédérations sur l’obéissance desquelles il sait pouvoir compter ; les lois Fillon en sont l’instrument.
La plupart des artistes empêchés de voter !

Représentativité, Les Résultats  Una Farsa (artistes)
Représentativité, Les Résultats Una Farsa (artistes)
Repre%CC%81sentativite%CC%81-les-re%CC%81sultats-una-farsa-artistes.pdf
106.1 KiB
3 Downloads
Détails