Après deux mois et demi de mobilisation, et malgré la répression policière et judiciaire, les entraves aux libertés syndicales et au droit de manifester, la détermination des dizaines de milliers de femmes et d’hommes qui ont protesté et exigé le retrait de la réforme des retraites le 20 février à Paris est intacte.
A ce jour, ce gouvernement n’est toujours pas en capacité de présenter une évaluation cohérente de l’impact financier de sa réforme, ni de préciser le montant des pensions, et l’âge de départ à la retraite. Devant son incapacité à convaincre, celui-ci menace d’utiliser le « 49.3 », mettant de ce fait, fin au débat et à toutes illusions de démocratie dans ce pays…

COMMUNIQUE UNITAIRE REGIONAL 31 MARS 2020
COMMUNIQUE UNITAIRE REGIONAL 31 MARS 2020
COMMUNIQUE-UNITAIRE-REGIONAL-31-MARS-2020.pdf
287.8 KiB
32 Downloads
Détails