Sans mésestimer la gravité de la situation sanitaire et l’urgence à y faire face, la Commission exécutive s’alarme des conséquences sociales que subissent de très nombreux salariés sous diverses formes et, dans ce contexte, de l’obstination du gouvernement concernant notamment la réforme de l’assurance chômage comme des retraites. Elle affirme la détermination de FO à en obtenir l’abandon, ainsi que celles en cours dans la Fonction publique.
La Commission exécutive dénonce dans le même temps la propension du gouvernement à recourir à des mesures d’exception, notamment avec la prorogation de l’état d’urgence sanitaire qui donne tout pouvoir au gouvernement pour restreindre de façon stricte la circulation, les réunions de tous ordres. La limitation des libertés individuelles et collectives conduit de fait à entraver sérieusement l’action syndicale, pourtant essentielle tant pour la santé des travailleurs que l’emploi et le pouvoir d’achat.
FO conteste plus particulièrement les dispositions autorisant le gouvernement à prendre par ordonnances toute mesure permettant de rétablir la possibilité de déroger, de façon unilatérale de la part des employeurs, en matière de jours de repos, de durée du travail, de repos hebdomadaire, de travail dominical…

Annexe Circ  N° 249-2020 - Déclaration De La Commission Exécutive Confédérale Du 19-11-2020
Annexe Circ N° 249-2020 - Déclaration De La Commission Exécutive Confédérale Du 19-11-2020
Annexe-Circ.-n%C2%B0-249-2020-Declaration-de-la-Commission-executive-confederale-du-19-11-2020.pdf
116.5 KiB
2 Downloads
Détails