Le gouvernement refuse d’organiser un dépistage systématique, mesure qui pourrait pourtant contribuer à lutter efficacement contre l’épidémie, mais il veut faire jouer aux employés de Sécurité Sociale un rôle qui n’est pas le leur.
Pour pallier le manque de tests, comme hier il l’a fait pour le manque de masques et de protections, il veut nous faire croire que le dépistage systématique n’est pas utile, ni nécessaire.
A la place, il réquisitionne le personnel de Sécurité Sociale pour mettre en oeuvre un nouveau dispositif lourd de conséquences, tant pour la population que pour le personnel de Sécurité sociale.
En effet, lors de son discours du 28 avril 2020 à l’Assemblée nationale, le Premier Ministre a annoncé la mise en place de « brigades » visant à identifier les personnes ayant été en contact avec des patients testés positifs au covid19.
De plus ces brigades fonctionneront de 08h à 19 h et 7 j/ 7 !
Ce qui implique le travail du dimanche qui est non règlementaire dans les organismes de Sécurité Sociale.
Les employés et cadres de la Sécurité Sociale sont chargés de rembourser et traiter les prestations des assurés sociaux.
Ils sont tenus au secret professionnel et ils n’ont pas le droit de divulguer les données administratives et médicales des assurés sociaux. Or, avec ce dispositif, les employés de la Sécurité Sociale vont utiliser les données des
assurés sociaux pour annoncer à une personne qu’elle a été en contact avec un assuré qui a contracté le covid19.
Il n’y a que le patient qui peut communiquer sur des informations médicales le concernant. On transforme la mission de la Sécurité Sociale et de plus, on crée un précédent pour l’utilisation des données de la Sécurité Sociale.
Nous l’affirmons ce n’est pas le travail des employés de la Sécurité Sociale !
En conséquence La Fédération FO appelle tous les agents à refuser de s’inscrire dans les « brigades du covid 19 ».

Tract Brigade Covid 19
Tract Brigade Covid 19
tract-brigade-covid-19.pdf
75.0 KiB
21 Downloads
Détails