Plus que jamais, la Sécurité Sociale, celle de Georges BUISSON doit être défendue dans son principe « On cotise suivant ses moyens et on en bénéficie selon ses besoins » et sur le rétablissement de son indépendance.
L’Union Départementale se félicite de la prise de position de ses militants FO du syndicat de la Sécurité Sociale de l’Essonne et de ses conseillers FO à la CPAM du 91. Elle se joint à eux pour dire non à la mise en place des « Brigades Covid ».
La mission des agents de l’assurance maladie n’est pas de surveiller, tracer, traquer les usagers, mais de veiller aux remboursements des prestations dont ils ont bénéficié. Par une période aussi difficile qu’actuellement, il ne faut pas les détourner de leur mission ne serait-ce qu’un instant. En particulier sur une activité qui remet en cause le secret médical et professionnel.
L’Union Départementale condamne, aussi, la remise en cause de la Convention Collective des Organismes Sociaux par le Gouvernement qui voudrait faire travailler les agents sur une amplitude de 7 jours sur 7.
Consciente que notre Histoire démontre que de rétropédaler sur des libertés abandonnées est très difficile, l’Union Départementale condamne toutes remises en cause de Conventions Collectives et d’accords sur le temps de travail qui viseraient à augmenter le temps de travail journalier, hebdomadaire… même temporairement. Ils sont le résultat de négociations paritaires, ils doivent s’appliquer et se respecter.
L’Union Départementale FO de l’Essonne participera à toute mobilisation pour défendre les intérêts des salariés du public comme du privé.
PJ :
Tract du syndicat FO de la Sécurité Sociale de l’Essonne
Déclaration des conseillers FO à la CPAM de l’Essonne

2020-05-14 La Sécurité Sociale Nous Appartient
2020-05-14 La Sécurité Sociale Nous Appartient
2020-05-14-la-securite-sociale-nous-appartient.pdf
938.9 KiB
11 Downloads
Détails