L’échéance de la signature d’un accord de ciel ouvert entre l’Europe et le Qatar se rapproche dangereusement. Nous connaissons l’attrait du marché français pour Qatar Airways qui ouvrira une troisième fréquence hebdomadaire sur Paris CDG en A380 dès le mois de décembre 2021.
Alors qu’Air France a toujours un genou à terre du fait de la crise, ouvrir totalement notre marché aux qataris serait suicidaire. Comment comprendre que l’État français puisse aider financièrement les compagnies aériennes françaises pour les jeter par la suite en pâture à une concurrence aussi déloyale ? Le Qatar n’a aucun marché à offrir à l’Europe. Ce qui n’empêche pas cette dernière de vouloir offrir au Qatar, outre le marché européen, celui de la France, qui n’est autre que le premier marché intérieur européen, et ce sans aucune contrepartie tangible.
À la suite des 3 milliards d’euros d’aides de l’État français, Air France s’est vu imposer des contraintes économiques et environnementales (restitution de créneaux à Orly, fermeture des lignes d’Orly vers Bordeaux, Nantes et Lyon, etc.). Lorsque Qatar Airways reçoit 2,5 milliards de dollars de son propre État, cela ne semble émouvoir personne dans le landerneau politico-économique français !?!
Parce que la ratification de cet accord de ciel ouvert met en péril l’industrie du Transport aérien français, parce que cette libéralisation ultralibérale va détruire des emplois et les conditions d’emplois, les signataires de ce communiqué appellent tous les salariés des compagnies aériennes françaises à exprimer publiquement leur refus de cet accord inique qui, s’il devait être ratifier, pourrait en appeler d’autres !

MANIFESTATION
Jeudi 21 octobre 2021 à 14h30
Devant le Ministère, 246 boulevard Saint Germain 75007
Soyons nombreux pour dénoncer cette ineptie
Et s’opposer à la ratification de cet accord

2021 10 13 TRACT IS QATAR (2)
2021 10 13 TRACT IS QATAR (2)
2021-10-13-TRACT-IS-QATAR-2.pdf
212.7 KiB
15 Downloads
Détails