La société Bergams du groupe Norac a liquidé près de 300 emplois, après avoir bénéficié de toute une série d’aides fiscales et sociales.

Hier soir se tenait une réunion à la Préfecture, où FO et d’autres organisations ont su pointer du doigt que cette entreprise continuait à mépriser ses salariés et leurs représentants.

Le liquidateur se plaint de ne pas avoir tous les éléments… normal la direction continue comme elle l’a toujours fait.

Aujourd’hui elle veut amputer de leurs salaires les grévistes sur une période où elle avait décidé d’arrêter l’activité.

Certains seraient payés en restant chez eux et d’autres déclarés grévistes.

Le groupe NORAC refuserait de mettre la main à la poche pour que les salariés partent dans de meilleures conditions.

Ces comportements successifs laissent interrogatif… est-ce que cette liquidation sèche et brutale n’était pas l’objectif ?

L’Etat ne peut pas rester sans rien faire. Bergams et Norac doivent des comptes.

Face aux brutes, il faut de la justice sociale. FO continuera à accompagner les salariés.

2021-12-02 Communiqué Liquidation BERGAMS
2021-12-02 Communiqué Liquidation BERGAMS
2021-12-02-communique-liquidation-BERGAMS.pdf
554.4 KiB
25 Downloads
Détails