Il règne en ce début 2022 un chaos sans nom dans les écoles et les établissements scolaires.

La responsabilité en incombe totalement au ministre Blanquer qui depuis deux ans a refusé d’ouvrir des postes supplémentaires et de recruter en nombre des enseignants.

Le résultat de cette politique : vos enfants ont perdu et continuent à perdre de nombreuses heures de cours, les remplaçants manquent par milliers, un protocole aussi inefficace qu’inapplicable est imposé aux parents et aux personnels de l’Éducation nationale.

Les salariés doivent garder leurs enfants à la maison soit parce ce que la classe de leur enfant est fermé, soit parce que l’enfant est cas contact et doit être testé. Les directeurs d’écoles sont débordés et ne peuvent plus faire remonter aux autorités de santé l’ensemble des cas positifs et contact, les attestations à destination de l’employeur ne sont donc pas toujours disponibles. Et l’on sait la difficulté à se faire tester aujourd’hui en Essonne : des heures de file d’attente, des pharmacies débordées… Et c’est maintenant 3 dépistages qu’il faut faire passer à son enfant !

Au vu de cette situation ingérable, il est devenu très difficile pour les personnels de remplir leur mission d’instruction et de service public.

Et ce gouvernement continue en planifiant de nouvelles fermetures de classes et de postes, dans les écoles, les collèges et les lycées pour septembre 2022 et en maintenant la réforme du BAC, du lycée et de Parcoursup, livrant la jeunesse à l’arbitraire local.

Et pourtant, des milliards de profit coulent à flots pour les entreprises et les actionnaires, et pas seulement pour celles produisant les vaccins.

Mais rien pour les services publics, qu’il s’agisse de l’École, de l’Hôpital ou des territoriaux !

L’ensemble des fédérations syndicales de l’Éducation nationale ont décidé d’appeler à la grève ce jeudi 13 janvier, avec la FCPE notamment.

En région parisienne, une manifestation a été déposée par FO à 14h, Métro Luxembourg, en direction du ministère de l’Éducation nationale, là où ça se décide.

L’UD-FO 91 appelle les salariés à y participer massivement aux côtés des personnels de l’Éducation Nationale.

Elle appelle également ces personnels à se mobiliser massivement le 27 janvier, journée de grève et de manifestation interprofessionnelle, à l’appel de FO, CGT, FSU, Solidaires, UNEF, UNL et MNL, aux côtés des autres salariés et de la jeunesse, confrontés eux aussi aux mesures régressives du gouvernement.

C’est tous ensemble que nous gagnerons sur nos revendications !

2022-01-10 Communiqué Grève éducation Nationale
2022-01-10 Communiqué Grève éducation Nationale
2022-01-10-communique-greve-education-nationale.pdf
544.3 KiB
24 Downloads
Détails