Depuis maintenant quatre jours les agents d’entretien et de restauration du lycée Doisneau (le plus important de l’Essonne) sont en grève.
Comme dans de nombreux collèges et lycées d’Île-de-France, le manque d’effectifs est
criant et les conditions de travail dégradées pour les personnels d’entretien et pour les enseignants entraînant des répercussions sur les élèves. Sept postes non remplacés qui entraînent des conséquences bien évidemment sur les conditions de travail et notamment sur le protocole de nettoyage lié au COVID qui n’a pu être respecté.
Tout le personnel d’entretien est en grève. Il a été rejoint dans les rassemblements par les
enseignants et les élèves et soutenu par l’Union Départementale FO de l’Essonne et bien sûr par le syndicat FO des personnels de Région Île-de-France ainsi que par les syndicats FO d’enseignants.
Malgré les demandes répétées des syndicats auprès de la Région Île-de-France sur le
manque d’effectifs, aucune réponse n’a été apportée. Les prévisions de la Région Île-de-France sont même de supprimer trois postes supplémentaires.
La mobilisation se poursuit aujourd’hui.

D’ores et déjà, les agents ont décidé d’envoyer une délégation au Conseil régional d’Île-de-
France pour faire valoir leurs revendications.
La détermination est réelle. Elle confirme, comme cela sera le cas le 25 mars avec la grève
à la RATP, comme cela a été le cas hier 10 mars pour les douaniers qui manifestaient, comme cela fut le cas il y a quelques jours à l’appel de la santé privée FO devant le siège d’Orpéa (maison de retraite), comme cela est le cas quasiment tous les jours dans de nombreuses entreprises du secteur privé, qu’il n’y a pas de trêve précédent les élections présidentielles et législatives.

FO Île-de-France soutient et est aux côtés de tous les salariés qui expriment leurs revendications par la grève et les manifestations.
Elle réaffirme la nécessité d’un rassemblement de toutes les forces vives qui veulent porter
leurs revendications et gagner.
FO Île-de-France, forte des combats engagés dans tous les secteurs, confirme bien la
nécessité de se rassembler le 22 mars 2022 devant la préfecture de Région afin de porter nos revendications – toutes nos revendications de façon très claire, notamment après les annonces faites par le candidat-président sur l’âge de départ à la retraite.
Nous sommes en désaccord avec l’âge de départ porté à 65 ans, mais nous sommes aussi en
désaccord sur l’existence de trois régimes de retraite supprimant les régimes spéciaux.
Nous sommes pour le maintien et le renforcement des 42 régimes de retraite. Nous sommes
opposés à la nouvelle mouture de l’assurance chômage, nous sommes contre la casse des services publics et de leur ouverture à la concurrence, nous sommes contre la destruction de la sécurité sociale, nous sommes opposés à libéralisation de l’école, nous sommes contre la poursuite du démantèlement de notre système hospitalier et au contraire pour la création de lits et l’embauche de personnels. Nous sommes pour l’augmentation générale des salaires, des retraites et des minimas sociaux. Nous nous opposons aux tarifs pratiqués sur le gaz et l’électricité et sur le prix du carburant qui, une nouvelle fois, enrichissent les grands groupes pétroliers et appauvrissent les salariés, les retraités et les chômeurs.
Les revendications sont celles portées par les salariés dans les entreprises, elles s’opposent
aux politiques gouvernementales de toutes les années passées et d’aujourd’hui.
Elles sont celles de FO Île-de-France et c’est pourquoi vous serez avec nous au
rassemblement du 22 mars devant la préfecture de Région pour les porter et entendre les prises de paroles de militants engagés dans les actions d’aujourd’hui et des jours prochains.


TOUS AVEC FO ÎLE-DE-FRANCE

LE 22 MARS 2022

PAS DE TRÊVE NON PLUS AU LYCÉE DOISNEAU (91)
PAS DE TRÊVE NON PLUS AU LYCÉE DOISNEAU (91)
PAS-DE-TREVE-NON-PLUS-AU-LYCEE-DOISNEAU-91.pdf
1.2 MiB
17 Downloads
Détails