Monsieur le Préfet,

Suite à la décision du Président de la République de confiner de nouveau la population, l’UDFO 91 souhaite vous alerter sur un certain nombre de points.

En effet, si l’activité professionnelle est maintenue, les libertés syndicales doivent être garanties et donc le droit pour les salariés à se défendre et à être défendus. Il va de soi que les réunions d’information syndicale, les instances syndicales et les formations doivent pouvoir se tenir. Nos conseillers, défenseurs et représentants syndicaux doivent pouvoir circuler en toute liberté afin de poursuivre leur activité auprès des salariés, conformément au code du travail (entretiens individuels, collecter les cotisations, faire l’affichage syndical…etc). Qu’avez-vous prévu de mettre en place pour permettre ces déplacements ?

Les salariés nous ont largement exprimé leur volonté de pouvoir échanger pour construire ensemble la défense de leurs droits, ce qui dans de nombreux cas suppose un échange en présentiel.

Nous en recevons sur rendez-vous dans les locaux de la Bourse du travail.

La crise est profonde et confronte des milliers de salariés à des plans de licenciement massifs, à la remise en cause de leurs droits, à la réorganisation de leur travail…etc.

Les syndicats doivent pouvoir accompagner les milliers de salariés qui voient leur emploi menacé…

Lettre Ouverte Préfet De L'Essonne
Lettre Ouverte Préfet De L'Essonne
lettre-ouverte-Prefet-de-lEssonne_2.pdf
594.3 KiB
7 Downloads
Détails