Les unions régionales Ile-de-France (URIF) CGT FO FSU Solidaires, avec l’UNEF et l’UNL, constatent que les déclarations du gouvernement ces derniers jours, loin de convaincre, ont eu pour conséquence de renforcer la grève dans le secteur public et le secteur privé… où les taux de grévistes sont partout à la hausse aujourd’hui. La manifestation parisienne, plus massive que celle du 5 décembre, rassemblant 350 000 manifestants, exprime un état d’ébullition générale dans ce pays, qui se traduit dans l’exigence du retrait du plan Macron-Philippe.
Hier, Jean-Paul Delevoye a été contraint de partir, plongeant le gouvernement dans la crise : aujourd’hui, le plan sur les retraites doit partir avec !
Les URIF se félicitent également que des dizaines de milliers de jeunes, lycéens et étudiants, sont massivement dans la rue, en dépit des décisions systématiques de fermeture administrative des universités parisiennes ayant pour but d’empêcher la tenue des assemblées générales et l’organisation de la mobilisation. Malgré tout, demain, des blocages de lycées sont organisées dans toute l’Ile-de-France.

Communiqué Commun Des URIF - Mardi 17 Décembre
Communiqué Commun Des URIF - Mardi 17 Décembre
Communique-commun-des-URIF-mardi-17-decembre.pdf
181.2 KiB
12 Downloads
Détails