Depuis 3 ans, le département laisse pourrir la situation de la Bourse départementale du Travail. Après des menaces d’être délogés, les syndicats risquent de vivre dans l’insalubrité et l’insécurité.

M. DUROVRAY, Président du département, a claqué la porte des négociations l’été dernier en publiant un arrêté remettant en cause plus de 2 années de négociations. La dernière entrevue annonçait une quasi finalité de ce travail fastidieux.

Ça n’est pas en supprimant le ménage et la sécurité que des négociations qui étaient proches d’aboutir pourront reprendre.

On ne négocie pas sous la menace. Est‐ce que le Président DUROVRAY avait la volonté d’aboutir ?

Pourtant, le Département doit faire une grande pare des travaux sans que cela ne lui coûte. Où sont passés les centaines de milliers d’€uros touchés par le Département suite aux malfaçons qui ont causé de gros dégâts (voir les photos en pages centrales) ? Cela fait plus de X années que ces travaux sont attendus, car la situaon se dégrade. Il n’est pas rare en période de forte pluie que l’eau coule dans le bâtiment.

Les Organisations Syndicales doivent avoir les moyens nécessaires pour remplir leurs missions. Les salariés essonniens ont le droit au respect. On leur supprime, déjà, leur représentation dans les entreprises et les administrations en regroupant les Instances Représentatives du Personnel et c’est au tour des Unions Départementales d’être menacées dans leurs fonctionnements.

M.DUROVRAY, est‐ce cela l’écoute que vous prônez en vous adressant au Gouvernement ?

« En fait, si @gouvernementFR avait écouté les Français comme le font les élus locaux, il n’aurait pas « découvert » leurs aentes sur fiscalité, écologie ou santé ! » (Tweet de M. @durovray – 8 avril 2019)

Nous partageons ce constat et c’est ce que les Organisations Syndicales vous reprochent à leur tour, vous n’écoutez pas nos demandes et vous n’avez toujours pas répondu à notre dernier courrier (voir au dos) et vous refusez de nous recevoir personnellement, comme nous vous l’avons demandé dernièrement.

Nos portes sont ouvertes, si vous ne voulez pas nous recevoir nous vous attendons pour constater les vrais besoins dans l’intérêt de ceux que nous défendons, les Essonniennes et les Essonniens.

**************

La Maison des Syndicats est d’utilité publique

 

C’est l’endroit où :

  • Se forment les militants pour remplir leurs mandats aux Prud’hommes, de Conseillers du salarié, d’élus au CE, CHSCT, DP et maintenant CSE, mais aussi dans les instances de la fonction publique. Certaines de ces formations sont obligatoires,
  • Les salariés viennent pour se renseigner et préparer leur défense pour recouvrer leurs droits (souvent envoyés par l’Inspection du Travail en sous effectifs et débordée par les litiges et nouvelles missions),
  • Les salariés se réunissent pour créer leurs syndicats,
  • Les syndicats tiennent leurs Assemblées Générales et leurs réunions d’informations…

L’activité est quotidienne et sans relâche, car les droits des travailleurs sont attaqués de toute part. C’est aussi la démocratie sociale !

 

 

Tract 4P Maison Des Syndicats Avril19
Tract 4P Maison Des Syndicats Avril19
Tract-4P-maison-des-syndicats-avril19.pdf
1.5 MiB
2 Downloads
Détails