Chères et chers camarades,
Au lendemain du 5 octobre – journée de mobilisation qui était la traduction du mandat du CCN de mai dernier et pour laquelle nous sommes mobilisés depuis plusieurs semaines – je tiens à remercier, au nom de la Confédération, nos camarades des Unions départementales et des Fédérations nationales qui ont oeuvré et relayé cette mobilisation. A travers vous, bien sûr l’ensemble des militants et adhérents des syndicats FO qui étaient « sur le pont ».
Nous savions que cela serait difficile, au sortir d’une période dominée depuis plus d’une année et demie par la crise sanitaire et ses conséquences pour les salariés vis-à-vis de la santé et de la nécessité de se protéger et vis-à-vis de l’emploi, ainsi que pour l’action syndicale, entravée par les restrictions multiples aux libertés.
Si la mobilisation dans son ensemble a correspondu à ce que nous avons pu connaître par le passé pour de telles actions, il est remarquable que dans la plupart des endroits, FO a été plus qu’au rendez-vous !
Nous l’avions dit – il fallait que quel que soit le niveau de la mobilisation, FO soit à la hauteur de l’enjeu que nous avons mis en avant. Vous l’avez été ! Nous l’avons été !
L’enjeu est celui bien sûr des droits des salariés face à la politique mise en oeuvre par le gouvernement. Elle est caractérisée par la remise en cause de nos systèmes de protection sociale, par la mainmise de l’Etat de plus en plus prégnante sur la Sécurité sociale (santé, assurance chômage et retraites en perspective !).
Les cinq confédérations se sont accordées pour déposer, le même jour, leurs recours contre la réforme de l’assurance chômage devant le Conseil d’Etat : cela sera donc fait jeudi ou vendredi.
Nous devons rester en veille – plus qu’en veille – contre le retour sous quelque forme que ce soit de la réforme des retraites. Nul ne peut ignorer aujourd’hui que systémique ou non, la finalité recherchée est celle du recul de l’âge de départ.
La défense des services publics n’est pas une revendication nouvelle. Si globalement le programme de suppressions d’emplois annoncé au début du quinquennat ne sera pas réalisé, les redéploiements destinés à combler les manques criants dans certains secteurs s’opèrent au détriment d’autres qui subissent depuis de nombreuses années les coupes claires et restructurations – réorganisations qui les accompagnent.

Circ  N° 166-2021- 5 Octobre - FO A été Plus Qu'au Rendez-vous !
Circ N° 166-2021- 5 Octobre - FO A été Plus Qu'au Rendez-vous !
Circ.-n%C2%B0-166-2021-5-octobre-FO-a-ete-plus-quau-rendez-vous-.pdf
154.6 KiB
5 Downloads
Détails